Les Artisans du Rêve
Bienvenue sur LADR ♥
N'hésite pas à nous rejoindre ou connecte-toi vite pour des RPs fous 8D

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A new fish in the web. [PV Orest]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alheirinn
Chef des Carreaux ♦

avatarChef des Carreaux ♦

• Points de RP : 70
• Messages : 437


MessageSujet: A new fish in the web. [PV Orest]   Lun 18 Aoû - 0:34






A new fish in the web.


With Orest






La lune trônait au milieu de tous ses sujets étincelants, les étoiles, ainsi qu’au sommet de son royaume la voûte céleste. Son pâle éclat brillait dans l’obscurité et éclairait faiblement les terres de l’Arianne. Une brise soufflait et glissait sur les branches des arbres où les feuilles voletaient et se frottaient en un froufrou soyeux. Certaines tombaient au sol et formaient un tapis vert dont la couleur était dissimulée par le voile nocturne. Les bois et les divers campements qu’ils abritaient étaient engloutis par le silence et blottis dans les bras de Morphée. Toute agitation avait disparu et le calme s’était installé. Aucune lumière autre que celle de l’astre ne s’élevait dans le noir, pas une seule torche ne venait troubler cette sérénité. Pourtant, dissimulée par le manteau de la nuit, une personne avançait dans la pénombre aussi silencieusement que possible. Il s’agissait d’une femme à la soyeuse et blonde chevelure qui lui tombait dans le haut du dos, vêtue d’une tunique rouge et d’un pantalon beige. Un air déterminé était affiché sur son visage. Elle n’avait qu’un seul objectif en cette soirée et elle comptait bien l’accomplir, quoi qu’il advienne. Elle était parvenue à s’esquiver de son campement sans se faire repérer et la situation était propice pour ce qu’elle allait faire. Un bruissement d’ailes se fit entendre sans que cela ne la dérange. Ce n’était que son allatis alors il n’y avait aucune raison de s’inquiéter. Elle continuait d’avancer avec prudence pour ne pas se faire repérer. Plus elle s’enfonçait dans la forêt et plus le danger se rapprochait, inévitablement. Elle eut un sourire en songeant à son clan. Si son sous-chef savait ce qu’elle était en train de faire, il se lancerait aussitôt à sa poursuite pour l’arrêter. C’était pour cette raison que son plan était demeuré secret : personne n’était au courant, juste elle et Yâl’. Puis elle aperçut ce qu’elle recherchait : la lumière vacillante d’un feu de bois au loin et qui dansait faiblement. Sa cible, le campement des Jokers.

○○○

Alheirinn finit son shooter d’une traite. Elle le fit glisser sur le comptoir en direction du barman qui lui en resservit un. Ils échangèrent un sourire puis elle s’affala sur le bar. Sa nuit blanche l’avait fatiguée plus qu’elle ne l’aurait imaginé et, du coup, elle compensait en buvant de la vodka à huit heures du matin. Quelle logique. Visiblement, il lui était impossible d’agir comme tout le commun des mortels, c’est-à-dire rentrer se coucher, tout simplement. A priori, cela l’était. Dès que sa mission fut terminée – et réussite – elle s’était directement rendue à la taverne de la ville. Pourquoi ? Par simple envie. Elle aimait bien boire, surtout après une opération comme celle-ci. Oh, elle n’avait pas fait grand-chose, elle s’était contentée d’observer le campement des Jokers afin d’en relever les moindres détails. Sa réussite provenait du fait qu’elle ne s’était pas fait repérer et c’était l’essentiel. Si le clan adverse se doutait de sa venue, cela serait plutôt problématique. Indirectement, c’était également l’une des raisons de sa venue ici. S’ils se doutaient de quoi que ce soit, elle était certaine que certains d’entre eux pointeraient le bout de leur nez à la taverne. Quoi de mieux que ce nid à alcoolique pour obtenir quelques informations ? Elle-même le savait, c’était un endroit idéal, ce qui expliquait sa présence régulière en ces murs et le fait qu’elle connaisse bien le gérant. Elle l’avait même sauvé une fois d’une agression : deux gars qui avaient un peu trop abusé du whiskey avaient tenté de lui faire les poches et lui voler l’argent de la journée mais elle était intervenue et les avait envoyé dessoûler ailleurs. De fil en aiguille elle avait créé une relation cordiale avec le barman et avait même fini par obtenir un double des clés. Elle devait avouer que c’était vraiment pratique : lorsqu’elle repérait une cible bien intéressante, elle l’embarquait de force dans la remise qu’elle verrouillait. Elle informait le propriétaire d’un simple regard et il empêchait toute personne d’entrer et il savait également qu’il ne devait pas aller dans cette pièce où se déroulait un interrogatoire à la No Qin. Comme quoi, la manipulation avait du bon et ne servait pas qu’à aller à la pêche : elle permettait de rendre les gens utiles.

La chef des Carreaux but d’une traite son troisième shooter de la matinée. Elle tournait exclusivement à la vodka en cette journée afin d’éviter les mélanges : cela lui permettait, malgré l’alcool présent dans son sang, de rester lucide. Elle tenait bien les boissons fortes, c’était vraiment un avantage. De plus, comme elle buvait, elle se fondait aisément au milieu des autres habitués de la taverne. Le seul problème résidait en certains de ses interlocuteurs : lorsque l’un d’eux savait qu’elle était Alheirinn, leader des Carreaux, sa couverture d’alcoolique volait en éclats, à son grand dam. Elle devait alors recalculer ses plans et cela se montrait parfois embêtant. Elle finissait toujours par revenir sur le chemin mais elle n’appréciait guère de faire des détours de ce style. Elle aimait quand tout coulait de source, tout allait de soi. Cependant, il était rare que toutes ses conversations se déroulent ainsi. Elle se fit servir un quatrième shooter mais au moment où elle allait le boire, quelque chose l’interpella. Une nouvelle tête venait d’entrer, ce qui capta aussitôt l’intention de la jeune femme. Il s’agissait d’un jeune homme, à peine la vingtaine, grand mais aussi fin qu’une asperge. Ses cheveux noirs et coupés courts faisaient ressortir ses yeux bleus. Un mec banal somme toute. Enfin, c’est ce qu’il aurait dû être s’il n’y avait pas eu l’animal qui le suivait et qui était sûrement son allatis. Un animal surnaturel, en l’occurrence une chimère. Jokers hein ? Voilà qui était intéressant. Elle allait s’amuser un peu. Comme il était jeune, il y avait une chance qui ne sache pas qui elle était et elle espérait que cela soit le cas. Elle but son verre qu’elle renvoya au barman et lui fit signe de lui en filer deux. Dès que le jeunot passa à côté d’elle, elle l’attrapa par le poignet et le força « gentiment » à venir s’asseoir sur le tabouret qui se trouvait en face d’elle tout en lui parlant :

abc« Oh mais ne reste pas tout seul voyons ! Il serait dommage de dissimuler ton joli petit minois dans l’obscurité d’une place isolée.

Elle lui adressa un sourire amical et fit glisser le shooter supplémentaire qu’elle avait demandé sur le comptoir en la direction du Joker. Elle avait arboré un air légèrement soûl afin de justifier cette « drague » si on pouvait appeler cela ainsi. Tout ce qu’elle souhaitait, c’était le mettre en confiance pour mieux le manipuler et ainsi effectuer sa pêche. Elle but ensuite ce qui était son cinquième shooter de vodka d’une traite. Il faudrait peut-être qu’elle se calme un peu sur l’alcool tout de même, ou sa lucidité finirait par s’envoler.




_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orest
Voleur en chef des Jokers •

avatarVoleur en chef des Jokers •

• Points de RP : 73
• Messages : 382


MessageSujet: Re: A new fish in the web. [PV Orest]   Dim 24 Aoû - 11:51


« A new fish in the web »
Alheirinn & Orest


La lueur de la lune s'atténuait de minute en minute. Les étoiles tapissaient encore le ciel sombre, mais le bleu nuit se dégradait en un turquoise séduisant à mesure que l'aube s'annonçait. Le soleil lança ses premiers rayons matinales quelques secondes plus tard, illuminant la limite de l'horizon et la nimbant d'une nuance enflammée. La voix de Soundari résonna alors dans mon esprit, plus sarcastique que jamais :
*Non mais si tu te voyais, béat devant un soleil levant. Pathétique. Allé, on bouge, magne.*
Secouant vivement la tête pour chasser ces pensées que l'on qualifierait de « mélancolique », je suivis ma chimère en direction du camp. Epuisé par la chasse de la veille avec plusieurs de mes guerriers, je baillai sans retenue. Précédée de mon Allatis, je passai le tunnel qui protégeait l'entrée de notre clairière. Plongeant les mains au fond de mes poches, j'en ressortis un petit joyau étincelant, échantillon de notre escapade nocturne. L'observant un instant sans cesser de marcher, je me dirigeai vers l'antre de mon chef pour lui faire part de notre récolte. Passant rapidement la tête à travers le rideau de sa tente, j'entrai sans prendre la peine de m'annoncer.

Je laissai mon regard errer à travers la pièce, laissant mes yeux se poser où bon leurs semblaient. Un lit de paille et de bois, une simple commode jonchée d'armes en tous genres, et un coffre surement rempli de ce à quoi je passai mes nuits et mes journées. Quittant cette chambre banal, je trouvai notre meneur à l'autre bout du camp, criant sur un jeune apprenti apeuré. Le sourire au coin des lèvres, je m'approchai d'eux et tapotai légèrement sur l'épaule de Jengo. Il se retourna d'un bond, le visage déformé par la colère. Lui tendant la pierre d'un geste nonchalant, je soutins son regard sans flancher. Je vis le jeune garçon s'enfuir à toute vitesse sans même un remerciement à mon égard.

*Aucun respect des ainés... Ah, la jeunesse, de nos jours.*
N'ayant moi-même que 19 ans, je fouettai gentiment l'oreille de Soundari. Appuyé contre un tronc, j'attendis qu'il tourne et retourne la gemme dans tous les sens avant d'entamer mon rapport. Il m'écouta d'un air distrait, mais la satisfaction s'afficha ensuite dans ses pupilles dilatées. Soupirant doucement, je me félicitai intérieurement d'avoir contenté l'appétit d'ogre de cet avare de Jengo. Mais mon contentement à moi fut de courte durée. Clignant des yeux pour dissimuler ma lassitude, j'acquiesçai d'un signe de tête sans conviction. Repartant en direction des écuries, je pestai sans ménagement alors que je brossai Castle.

« Mais ! Comment ose-t-il ?! Jamais je n'aurai autant apprécié mon lit et voilà qu'il m'en prive pour encore une journée entière ! Je n'y crois pas. »
Mon cheval hénit lorsque je posai la selle sur son dos, mais je n'y prêtai aucune attention. Je passai mon pied dans l'étrier et tirai sur les rênes. Partant au galop vers la Ville, je l'atteins au bout d'une petite demie-heure, laissant la temps à la nuit de céder complètement sa place au jour. Elaborant un plan correspondant aux ordres, je laissai Castle à un palefrenier et marchai jusqu'au Bar. Une petite boisson avant le boulot ne me ferait pas de mal. Quelques images de ma dernière venue me revinrent à l'esprit, mais je les renvoyai au fond de moi, ressentant presque la douleur intense dans mon genou. Poussant la porte massive, la pénombre m'envahit. Laissant mes yeux s'accommoder à l'obscurité, je passai en revue les personnes assise de si bon matin à des tables éparses. Un ivrogne ronflait dans un coin et une femme au comptoir me jeta un regard sans intérêt. Je me mis en marche vers ma table habituelle à l'autre bout de la place lorsque je sentis une pression qui me retint le poignet.

« Oh mais ne reste pas tout seul voyons ! Il serait dommage de dissimuler ton joli petit minois dans l’obscurité d’une place isolée. »
Elle m'invita amicalement à m'asseoir près d'elle, me regardant de ses yeux reflétant le shooter vide dans sa main. Je laissai ma chimère s'allonger dans l'ombre tandis que j'observai machinalement le visage de mon aînée un peu « dans les vapes ». Ces traits me semblèrent aussitôt familier, mais j'eus beau me creuser la tête, je ne réussi pas à remettre un nom sur ce faciès. Je portai ensuite mon attention sur son Allatis posé sur le comptoir. Le simple faucon aux plumes marrons claires battit des ailes et se posa sur l'épaule droite de son humaine qui ne me quittait pas des yeux. Oubliant ma mission de la journée, je fis un signe au Barman et dis :

« Une bière ! »
M'asseyant plus confortablement sur ma chaise, j'admirai ses cheveux châtains ondulants près de son cou. Sa peau pâle la rendait surement un peu plus vieille, mais elle ne devait pas dépasser la trentaine.

« Alors, c'est votre combientième, demandai-je d'un ton mi moqueur mi gentil. »
© codage by Lou'

_________________


Peu Importe le Passé
Seul le Présent Compte


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Orest le Mar 26 Aoû - 23:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lifediscussion-fow.forumgratuit.org/
Alheirinn
Chef des Carreaux ♦

avatarChef des Carreaux ♦

• Points de RP : 70
• Messages : 437


MessageSujet: Re: A new fish in the web. [PV Orest]   Mar 26 Aoû - 17:01






One, two...

Oh, it doesn't matter !







L’alcool est une chose bien étrange et qui a le plus souvent de drôles d’effets sur l’organisme. En l’occurrence, ce qui intéressait le plus Alheirinn, c’était sa capacité à délier les langues et à favoriser la vérité. Une personne quelque peu soûl a davantage de mal à mentir qu’une autre qui serait sobre. Cependant, bien maîtriser, l’alcool pouvait faire des ravages lors d’une discussion et elle comptait là-dessus. Tous les moyens étaient bons pour réussir sa pêche matinale. De plus, le jeune homme qui s’était assis en face d’elle présentait tous les attributs d’une excellente cible. Jeune donc doté de peu d’expérience et peu méfiant. Sa chimère s’était couchée dans l’ombre et s’était sans doute assoupie : cette dernière serait sans doute la principale menace à éliminer. Si elle emmenait le Joker dans la remise pour l’interroger à la No Qin, elle devrait agir vite afin d’empêcher l’allatis surnaturel de les suivre. Si elle ne parvenait pas à la coincer, cela serait problématique. Il s’agissait là d’une éventuelle menace à ne pas prendre à la légère. Cependant, elle n’avait pas prévu d’enfermer cette asperge qui lui servait d’interlocuteur derrière. Pour l’instant, l’heure était à la discussion. Elle devait continuer son petit jeu d’alcoolique et d’habituée de la taverne afin de le mettre en confiance et ainsi le manipuler plus aisément. Il ne fallait pas qu’elle se précipite car elle pouvait fuir le poisson. Et aucun cas elle ne se le permettrait.

Le gamin, après s’être confortablement assis, commanda une bière au barman qui la lui amena sur le champ. L’ancienne espionne le dévisagea, quelque déçue – mais seul son sourire était visible sur son visage. Une simple bière. Il avait ignoré le shooter qu’elle avait fait glissé sur le comptoir en sa direction. Un petit joueur qui ne se risquait pas avec l’alcool fort ? Ou n’avait-il pas vu la vodka qu’elle lui avait offerte ? S’était-il déjà fait manipuler après avoir été soûlé et se méfait-il désormais de chaque personne qui lui offrait à boire ? Tant d’hypothèses qui germaient dans son esprit et qui s’éliminaient les unes les autres. Un cruel jeu qui se déroulait au sein dans ses pensées : quelle supposition allait triompher et s’imposer comme une éventuelle vérité ? Elle opta pour la deuxième : il n’avait pas vu le shooter. Après tout, son regard n’avait en aucun cas glissé vers le verre. Le Joker avait détaillé Yâl’ puis elle-même, et il finit par lui adresser la parole. Il lui posait une question et son ton de voix était partagé entre la moquerie et la gentille. Une petite raillerie amicale somme toute.

abc- Alors, c'est votre combientième ?

Elle lâcha un léger rire et lui lança un regard intrigant. Elle commençait doucement de jouer avec ses nerfs afin de le rendre curieux. Ainsi, il serait davantage intéressé par la poursuite de leur conversation et il ne chercherait pas à y couper court. Désormais, cette asperge qui lui servait d’interlocuteur était pris dans ses filets, dans sa toile, et il ne s’en échapperait que si elle le voulait. Elle ne comptait pas le laisser fuir, oh que non. Les Jokers étaient des prises rares alors elle allait le presser comme un citron jusqu’à ce qu’elle l’ait asséché. Elle allait tarir son flot d’informations à ce jeune homme, qu’importent les moyens qu’elle devrait employer. Rien ne l’arrêtera. Elle est une No Qin.

Comme il n’allait pas le boire, elle attrapa le shooter qui était destiné à l’inconnu assis en face d’elle et le porta devant elle. Elle agita doucement le verre, faisant valser la vodka, puis but l’alcool d’une traire et reposa le contenant en le faisant claquer contre le bois du comptoir. Son sourire un peu soûl ne la quittait pas : tout devait être fait pour que sa nouvelle identité – soit celle d’une alcoolique de première – colle aux apparences. Pas question que l’autre perce sa couverture. Puis elle claqua des doigts et le barman vint lui en resservir un autre. Elle avait déjà fait des tests et elle savait que sa limite avec la vodka était de huit shooters et demi. Oui, précisément. Actuellement, elle venait de se faire servir son septième. Elle allait devoir jouer serrer mais ce n’était pas un problème pour elle. Verre en main, elle répondit du même ton amical que précédemment :

abc- A quoi bon compter ? Cela n’est pas l’important voyons !

Elle eut un nouveau rire et elle sentit Yâl’ s’envoler pour finalement retourner sur le comptoir. « Tu bouges trop Alh ! » Elle se contenta de sourire de plus belle en guise de réponse, sourire qu’elle adressa au gamin pour qu’il ne se doute de rien. En tout cas, son cher faucon courait toujours après son confort. Passant outre ce petit imprévu, elle reprit :

abc- Alors, est-ce que ce joli petit minois a un joli prénom ?

Elle lui lança un regard séducteur, le défiant d’une certaine manière contournée de ne pas lui répondre. Ce regard pouvait également être traduit par l’inverse : osera-t-il lui dire qui il est ?


[Ps : Alheirinn n'a pas les cheveux châtains, elle est blonde x)]




_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orest
Voleur en chef des Jokers •

avatarVoleur en chef des Jokers •

• Points de RP : 73
• Messages : 382


MessageSujet: Re: A new fish in the web. [PV Orest]   Mar 26 Aoû - 23:48


« A new fish in the web »
Alheirinn & Orest


Le barman s'exécuta sur le champ et posa le grand verre de bière près de moi. Ne lui prêtant pas attention, je gardais les yeux fixer sur celle qui me faisait face. A présent à moins d'un mètre, ses cheveux paraissaient beaucoup plus clairs. Trompé par l'obscurité, la noisette de ses cheveux étaient en fait d'un blond satiné. Lorsque je passai ma main autour de la anse de ma chope, je vis l'espace d'une seconde une ombre passer sur ce beau visage. Peut-être était elle déçue que j'ai décliné son offre. D'après la couleur ; vodka. A dire vrai, je n'avais aperçu le shooter qu'après avoir hélé l'homme du bar. Mais après tout, quoi de mieux que de s'amuser un peu et feindre de l'avoir ignoré ? Et puis, après tout, je n'aimais pas les alcools forts. Ils avaient le dons de vous faire tomber en à peine deux gorgées, tandis que la bière vous saoulait lentement, mais surement.

Alors que j'avalai à grande goulée le liquide jaune pisseux – il faut bien l'avouer – , mon interlocutrice attrapa fermement le demi verre et le but cul-sec. Faisant claquer le verre contre le comptoir, le signal fut donné. Le barman se précipita pour lui en servir un suivant. Elle dit toujours de cette même voix :

« A quoi bon compter ? Cela n’est pas l’important voyons ! »
Je haussai un sourcil. Dès qu'elle eut terminé, son faucon s'envola pour se reposer à sa place initiale. Elle eut un rire léger puis reprit :

« Alors, est-ce que ce joli petit minois a un joli prénom ? »
Une partie de mon cerveau sonna l'alarme. L'autre ne s'en soucia guère. Comme si l'hémisphère droit – celui qui se rappelait vaguement ce faciès aux airs sournois – avait senti que cela tournerait au vinaigre et que l'hémisphère gauche avait protesté en se justifiant par les faits qu'observaient mes globes oculaires : une simple habituée venue se saouler pour la énième fois de la semaine. Refoulant ces pensées étranges, je me concentrai sur ma réponse. Je n'y réfléchis pas longtemps, l'air de défi dans ses yeux suffisant à me convaincre.

« Cela semble vous intéresser à un point qui me surpasse. Et je doute que cela vous avance. Mais la dernière fois que j'ai refusé de décliner mon identité, mes parties génitales ont douloureusement souffert, et même si cela n'a pas m'air d'être votre cas, de castrer les pauvres jeunes hommes comme moi, je prends mes précautions. Je m'appelle Orest. Vous n'en saurez pas plus, et à mes risques et périls si vous voulez savoir le suite. J'espère ne pas tâter de votre genou aujourd'hui. »
Repensant à la remise au fond de la salle, l'image de Trinity me revint en mémoire. Elle n'existait plus. L'oubliant dans un coin de ma tête, je jetai un bref regard à Soundari. Les yeux clos, elle ressemblait à une simple chimère endormie. Mais le mouvement imperceptible de ces oreilles traduisaient son attention pour la conversation qui se déroulait à l'étage d'au dessus. Plaquant un petit sourire narquois sur les lèvres, je dis d'une voix calme pour ne pas l'alarmer.

« Mais, sauf votre respect, je me dois, par politesse, de vous retourner la question, n'est ce pas ? Alors, mademoiselle, à qui ai-je l'honneur ? »
Je pris une nouvelle gorgée de bière, terminant la pinte d'une traite. Je sentis la boisson gazeuse glisser au fond de ma gorge et eus un frisson de bonheur.


PS : Désolée, j'espère m'être rattrapée :3 Je sens que ce RP va aussi se retrouver dans les anales 8D
© codage by Lou'

_________________


Peu Importe le Passé
Seul le Présent Compte


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lifediscussion-fow.forumgratuit.org/
Alheirinn
Chef des Carreaux ♦

avatarChef des Carreaux ♦

• Points de RP : 70
• Messages : 437


MessageSujet: Re: A new fish in the web. [PV Orest]   Sam 1 Nov - 14:33






Who has done

this mistake ?








Il buvait sa bière, tranquillement. Hum… Ce n’était pas avec une telle boisson qu’il parviendrait à être soûl. Elle allait devoir lui forcer la main mais d’une façon discrète. Avec un peu de chance, le barman pourrait l’aider en cette tâche. Si celui-ci amenait par erreur de l’alcool fort, elle pourrait en tirer profit. Il fallait cependant qu’elle trouve le moment adéquat pour lui faire un signe expliquant son intention. Si elle se faisait repérer, son poisson risquait de retourner dans les profondeurs de son étang, hors d’atteinte des griffes de la No Qin. Elle repoussa cette éventualité des fils de ses plans. Elle ne se permettrait pas de le laisser filer, oh que non. Cette éventualité n’était même pas envisageable : elle était interdite ; bannie. Elle devait trouver une solution qui la repousserait définitivement. Elle eut un nouveau sourire d’alcoolique déjà bien beurré ; l’idée venait d’apparaître aussi simplement que l’on marchait.

abc« Yâl’, figure 7 du cas 3. Tu connais la procédure.

abc- T’es sérieuse Alh ? J’te préviens que j’te ramasserai pas à la p’tite cuillère.

abc- T’inquiète pas pour ça ; tu m’connais voyons.

abc- Justement. »

Elle prenait toujours le temps, qu’importe la situation, d’expliquer ses plans à son cher allatis. Ainsi, celui-ci pouvait agir en conséquence et ne risquait pas de tout faire foirer. C’était arrivé une seule fois, lors de ses toutes premières missions. Elle avait œuvré pour appliquer un plan tout particulier (aujourd’hui nommé « figure 1 du cas 2 ») et lui avait agi pour une autre stratégie. Foirage total, elle avait cru y rester à ce moment-là. Depuis, cela lui avait servi de leçon et toujours lui expliquait-elle ce qu’elle comptait faire. Cependant, avec le temps, ils avaient appris à se comprendre en un seul regard, si bien que ce qu’elle faisait n’était plus qu’une simple mesure de précaution. Cette complicité était sans doute l’une des choses qu’elle chérissait plus que tout. Après tout, la compagnie de ce petit faucon lui était fort agréable mais également terriblement utile. Elle ne comptait plus le nombre de fois où elle avait fait appel à lui pour diverses tâches qui devaient à tout prix être réalisées. Un allié de premier choix, qui ne risquait pas de la trahir : elle ne pouvait espérer mieux. Pour rien au monde elle n’aurait souhaité changer de partenaire. Puis, une voix vint la tirer de ses pensées ; c’était celle de l’asperge qui s’avérait être son gibier du jour :

abc- Cela semble vous intéresser à un point qui me surpasse. Et je doute que cela vous avance. Mais la dernière fois que j'ai refusé de décliner mon identité, mes parties génitales ont douloureusement souffert, et même si cela n'a pas m'air d'être votre cas, de castrer les pauvres jeunes hommes comme moi, je prends mes précautions. Je m'appelle Orest. Vous n'en saurez pas plus, et à mes risques et périls si vous voulez savoir la suite. J'espère ne pas tâter de votre genou aujourd'hui.

Elle le dévisagea l’espace de quelques secondes suite à cette déclaration, puis laissa échapper un rire franc de sa gorge – rire aux allures de soûl naturellement. Elle parvint cependant à se calmer rapidement, il ne fallait pas qu’elle se moque de lui trop longuement, malgré un air amusé qui restait sur son visage. Cela était plus fort qu’elle, d’autant plus qu’elle connaissait la personne qu’il évoquait. Oui, elle avait déjà entendu cette histoire, de la bouche même de la responsable. Ah cette Trinity, son ancienne sous-chef. Une espionne douée mais qui avait un peu trop tendance à attirer les ennuis sur elle. Elle s’était battu avec ce Orest il y a quelques mois, dans la remise, et le combat avait été quelque peu sanglant et n’avait apporté guère d’informations intéressantes sur les Jokers. Malheureusement, celle-ci était décédée de maladie lors de l’hiver, leur mage n’avait rien pu faire pour elle. Elle chassa cette pensée nostalgique afin de faire une mise à jour de son plan de départ. En effet, elle possédait par conséquent quelques renseignements sur ce Joker qu’elle devait utiliser afin de ne pas louper la suite des évènements.

Orest, la vingtaine, voleur des Jokers, chimère, tendance au combat à taper entre les jambes et à se reposer sur son allatis. Tendance également à se croire intouchable, hors d’atteinte malgré les coups qu’il peut se prendre, et maître de la situation. « Que de belles infos, n’est-ce pas Alh’ ! » Le faucon avait raison : elle savait désormais qui il était, et son style d’attaque et défense. Que des points bénéfiques sur le tableau. Le seul problème était qu’il connaissait la remise et si elle devait l’y entraînait, cela serait beaucoup plus difficile. Elle allait devoir trouver une solution à ce sujet, dans l’éventualité où elle devrait passer à un interrogatoire plus corsé. Cependant, elle n’eut pas le temps d’approfondir la question que le jeunot reprenait la discussion :

abc- Mais, sauf votre respect, je me dois, par politesse, de vous retourner la question, n'est-ce pas ? Alors, mademoiselle, à qui ai-je l'honneur ?

Elle afficha un grand sourire un peu aguicheur, afin de perpétuer son image d’alcoolique qui drague, cette même image qui avait servi à l’aborder quelques minutes auparavant. Elle ne s’attarda pas et lui répondit dans la foulée avec un léger rire :

abc- Mademoiselle ? Oh, ai-je l’air si jeune ? Elle lui lança un regard intrigant. Tu sais y faire pour complimenter une dame, dis-donc !

Elle ignorait totalement l’anecdote concernant Trinity, préférant éviter un éventuel faux pas qui pourrait permettre de lui faire faire un rapprochement, mais elle trouva dans la seconde qui suivit que cela pouvait également paraître louche. Une nouvelle idée lui vint en tête, qu’elle appliqua aussitôt.

abc- Je me nomme Echo, très cher.

Elle le fixait intensément de ses prunelles d’émeraude, continuant sa petite drague du jour. Oh qu’elle aimait jouer la comédie, c’était si amusant !

abc- Oh ! Qui a osé un tel affront sur ta personne ? Celle-ci n’a donc pas honte d’avoir violenté ton joli minois ?

De son index et son majeur de sa main droite joints, elle caressa la joue gauche du jeunot lentement. Elle déclara ensuite d’une voix plus douce que précédemment :

abc- Abimer un tel minois, quel gâchis !


[Ps : Oui tu t'es rattrapée ^^ Dans les annales ? Sans doute xD Et je tiens à préciser que la drague d'Alheirinn n'est que manipulation xD]




_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orest
Voleur en chef des Jokers •

avatarVoleur en chef des Jokers •

• Points de RP : 73
• Messages : 382


MessageSujet: Re: A new fish in the web. [PV Orest]   Lun 3 Nov - 17:35


« A new fish in the web »
Alheirinn & Orest



Elle riait. Elle ne cessait de rire, d'un petit rire narquois et moqueur surement dû à l'alcool. Mais, profitant d'un moment de silence entre nous, j'examinai son visage aux traits fins et remarquai furtivement que son sourcil se fronça. Imperceptiblement. Etant moi-même quelqu'un de peu expressif, un simple changement dans l'expression des autres me sautaient aux yeux. Sans doute cette jeune femme communiquait-elle avec son Allatis. Mais l'envie me brulait de savoir ce qu'ils se disaient. Je n'avais jamais aimé les faucons.Trop de souvenirs de Trinity me revinrent en mémoire, et le grondement de Soundari résonna dans ma tête. Reportant mon attention sur celle qui me sourit bêtement pour la énième fois en quelques minutes, je sentis ma chimère se mouvoir dans mon dos pour venir se coucher juste sous mes pieds. Elle posa son museau sur ses pattes et attendit. Entre ma question et sa réponse ne se passèrent que quelques secondes qui parurent durer une éternité.

« Mademoiselle ? Oh, ai-je l’air si jeune ? Elle lui lança un regard intrigant. Tu sais y faire pour complimenter une dame, dis-donc ! Je me nomme Echo, très cher. »

Elle plongea son regard vers dans le mien, comme si elle cherchait à lire en moi. Enclenchant ma mécanique de défense, je fermait à double tour le passage vers mon âme et lui lançait un léger regard de défi mais tout de même affectif.

« Oh ! Qui a osé un tel affront sur ta personne ? Celle-ci n’a donc pas honte d’avoir violenté ton joli minois ? Abimer un tel minois, quel gâchis ! »

Elle me caressa ensuite doucement la joue, presque allègrement. Dans un mouvement de recul trop brusque – après réflexion – je repoussai sa main qui retomba sur le comptoir. Sous l'effet du choc, quelques bulles remontèrent à la surface de mon verre et créèrent une fine mousse blanchâtre. J'attrapai rapidement ma bière et la bu à grandes goulées pour tenter de dissimuler ma honte qui commençait à rendre mes joues plus rouges que les yeux d'une chimère en colère. Pathétique. Réfléchissant ensuite à son geste tout en observant ses iris émeraudes, je remarquai une lueur curieuse, mais surtout moqueuse dans ses pupilles sombres. Qui était-elle ? Jouait-elle la comédie ? Mais surtout, la question semblait rester en filigrane dans mon esprit depuis le début : Que me voulait-elle ? Ce n'était pas la première fois que je m'étais fait prendre à ce jeu-là, et je ne comptais pas retomber dans ce piège. De plus, cette technique me paraissait familière. Néanmoins, je tentai d'abréger cette pause en ouvrant la bouche, même si je n'aurai surement pas du.

« Echo. Surnom, j'imagine ? Ou alors vos parents ont eu une forte imagination le jour de votre naissance. Et ne venez pas me dire qu'ils vous ont servi l'histoire du : "Les cris ont résonné si fort dans la nuit que nous avons décidé de te nommer ainsi." Mais je peux sans doute toujours courir sur les mains pour obtenir votre vrai nom. Je me contenterai donc d'Echo. S'il vous plait, pas de flatteries. Je n'aime pas ça. Peu importe qui me à oser ou non me le faire, c'est une vieille et longue histoire, cette personne n'est sans doute même plus parmi nous à l'heure qu'il est. »

Tout en parlant, j'essayai vainement de me remémorer ce nom. il m'était également étrangement familier, mais j'étais incapable de remettre un nom sur la personne qui m'en avait parlé. Ou peut-être avais-je simplement entendu ce nom à la volée lors d'une conversation quelconque. Mais d'où venait cette mystérieuse Echo ? Sa drague était clairement manifeste, et ne semblait pas vouloir s'en cacher. Que cherchait-elle à obtenir ? Des informations ?

« Elle ne te connait pas. C'est absurde, un nom ne fait rien. La preuve, le sien ne nous avance pas plus que ça.

- Merci de confirmer ce qui saute aux yeux, Sound'.

- Si jamais elle te connait, c'est qu'on lui a parlé de toi, ou que c'est quelqu'un d'important. »


Ces deux derniers mots résonnèrent dans mon esprit, comme un écho. Mais alors que les pièces du puzzle commençaient à se rassembler, la porte d'entrée claqua, et je perdis le cours de mes pensées.

« Applaudissement O' ! Se faire déconcentrer par un paysan qui claque une porte, franchement, jamais vu mieux ! »

Je ne pris pas la peine de répondre, mon expression lui suffit. En relevant la tête, j'étais persuadée que la femme m'avait vu communiquer avec mon Allatis, mais peu m'importait. J'attrapai mon verre et bu à grandes goulées en attendant que quelque chose veuille bien rompre ce silence pesant.
PS : Merci je crois que j'avais panné, mais merci de la précision XD Pour moi ne t'inquiètes pas, Orest a failli tout piger, mais bon, non voilà quoi, je veux pas que le RP s'arrête là donc le paysan à tout gâché. Il n'aura donc pas découvert qui tu es.
© codage by Lou'

_________________


Peu Importe le Passé
Seul le Présent Compte


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lifediscussion-fow.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A new fish in the web. [PV Orest]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A new fish in the web. [PV Orest]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fish Mooney
» Dreamland ? y'a des gars balèzes ici ?
» [0026] Djelly Fish [PYROLI]
» JACAGE. (+) Come on ladies, come on ladies, one pound fish.
» MC / no good fish goes anywhere without a porpoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Artisans du Rêve ::  :: VILLE - :: Bar-