Les Artisans du Rêve
Bienvenue sur LADR ♥️
N'hésite pas à nous rejoindre ou connecte-toi vite pour des RPs fous 8D

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fight, Fight, Fight ! [ PV Mydria ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mydria
Chef des Trèfles ♣

avatarChef des Trèfles ♣

• Points de RP : 393
• Messages : 1379


MessageSujet: Re: Fight, Fight, Fight ! [ PV Mydria ]   Dim 11 Nov - 14:27

Tandis que j'attendais que Mao achève le meneur ennemi, je vis Campino croiser le fer avec mon espion, puis son adversaire lui attrapa le poignet, lui faisant lâcher son épée. Désarmé, l'homme imposant attrapa les épaules du guerrier et envoya son pied dans son entre-jambe. Je grimaçais pour lui. Décidément, il avait prit gout à cet nouvelle technique de défense. Sans attendre, Scampi lui fit un gros coup de tête, et Mao s'effondra sur le sol, inconscient. La colère monta en moi.

Dès que le Pique se dirigea vers son Allatis blessé, je fis quelques dans sa direction, flèche pointé vers lui, tandis que Pan avançait ventre à terre pour s'approcher du cheval que tenait ma lieutenante. Replié sur lui-même, le félin était prêt à bondir en cas de problème, et Campino lui adressa un regard mauvais. Puis, d'un geste vif et rapide, ce dernier retira la flèche plantée dans l'arrière-train de l'étalon. Sans attendre, je fondais sur lui, tel un oiseau sur sa proie, baissant mon arc et percutant mon ennemi de plein fouet, lui faisant perdre l'équilibre. S'emmêlant les pieds, il tomba sur le sol, sa tête hersant le sable de pleins fouets.

« Pan, fait gaffe au sabots du... »

Je n'eus pas le temps de finir ma phrase que l'animal mettait un coup de boule magistral à Kyndra, qui s'écroula à son tour. Nous étions revenu au point de départ. Deux contre deux, mais avec un avantage de mon côté, évidemment. Tandis que je détournais la tête, Campino en profita pour attraper le reste de mes flèches dans mon carquois et de les lancer derrière les buissons. Il allait regretter son geste !! Je commençais à appuyer sur sa poitrine, lu coupant la respiration, tout en m'approchant de lui jusqu'à sentir son souffle court sur mon visage. Le fixant de mes yeux qui lançaient des éclairs, j'appelais Lorenzo et qui se dégagea de l'équidé pour accourir.

« Montes sur lui, et plantes tes griffes dans son torse, je m'occupes du cheval. »

Il s'exécuta, commençant a planter ses griffes pointues dans la chair de sa poitrine. Le sang perla sur sa peau à vif. Sans attendre plus longtemps, je fixais son Allatis qui paraissait prêt à me charger. Les genoux pliés, je visualisais les arbustes où mes flèches avaient disparues. Faisant mine de partir à droite, je dis une feinte et couru vers la gauche à toute vitesse, attrapant mon tas d'armes. Les remettants dans mon carquois, j'esquivais le cheval qui mon fonçait dessus, et bandais de nouveau mon arc, ayant sa tête comme cible, attendant qu'il s'arrête. Puis je dis à l'intention de son humain.

« Bon on fait quoi Scampi ? Tu veux réellement que je lâche ma flèche sur ton cheval ou t'abandonnes et je te laisses la vie ? »

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Beau (:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-artisans-du-reve.forumactif.org/
Campino
Chef des Piques ♠

avatarChef des Piques ♠

• Points de RP : 348
• Messages : 1137


MessageSujet: Re: Fight, Fight, Fight ! [ PV Mydria ]   Dim 11 Nov - 15:01

Les larmes coulèrent seules de mes yeux sans que je puisse les refouler, tant la douleur était insupportable. Mon torse était en train de se faire lacérer et j'étais incapable de lever la tête pour voir comment allait Rod. Je criais de douleur, comme pensant que ça pourrait la soulager. J'étais fini. Puis j'ai décidé de souffrir en silence, voyant ma peau dans les griffes du tigre qui semblait s'amuser comme un fou. Il pouvait me tuer, là, tout de suite. Je sentais qu'au moindre coup à la tête, qu'à la moindre blessure béante, je quitterais ce monde. J'entendis cette voix railleuse, la voix de mon adversaire qui semblait se délecter de ma souffrance.

« Bon on fait quoi Scampi ? Tu veux réellement que je lâche ma flèche sur ton cheval ou t'abandonnes et je te laisses la vie ? »

Qu'elle m'appelle par ce surnom me fut réellement insupportable, pas plus que quand je vis la flèche dirigée sur la tempe de mon Allatis, prête à être tirée au moindre de mes mouvements. Au début, je paniquais, j'avais envie de me dégager et de sauver Rod, je crevais de faim et je voulais une douche glacée pour calmer la douleur atroce de mes blessures. Mais c'était impossible. Je respirais avec peine, faisant un bruit épouvantable à chaque inspiration. Mes yeux devaient traduire le désespoir et la douleur.

Tout était fini. Il fallait que je me rende. Mais quelque-chose subsistait en moi. Un souvenir, une phrase, qui me revint à l'esprit en plus de l'endroit et du jour où elle fut prononcée. « Meurs ou gagne. » J'allais donc m'en tenir là. Le félin se retira de mon corps lacéré, étant donné qu'au moindre de mes mouvements, mon Allatis mourrait. Et si Rod meut, je prends mon épée et je me l'enfonce dans le coeur. Me suicider ma paraissait une bonne idée. Devinant mes pensées, j'entendis la voix paniquée de mon étalon au fond de moi.

« Mais t'es malade ?! Si tu dois crever, c'est au combat, pas à te planter une épée dans la gueule comme un con ! Quitte à ce que je crève, tu te lèves et tu la zigouilles ! J'ai pas peur de la mort, mais de ce que tu deviendras après, sans moi ! »

Rod disait vrai. Mais soudain, j'eus une idée. Une idée qui nous laissait une chance à tout les deux, si l'on réussissait. Si on échouait, on mourrait dans d'atroces souffrances... Quitte à essayer de sauver mon Allatis, c'était tout ce qui m'importait.
Mes yeux se fermèrent. Consciencieusement, je fis couler les larmes.

« Tu bouges pas, Rod. Pas de gestes brusques. Fais-moi confiance.. »

Je savais que cette solution n'allait pas lui plaire à première vue, mais l'important était d'essayer.
Je me mis à sangloter comme un enfant, sans pour autant ressentir aucune peine. Car je pleurais sur commande. Je levai la tête et criai :

« C'EST BON, JE ME RENDS !!! »

Je vis mon Allatis d'abord me lancer un regard interrogateur, puis comprendre. Il me fit un signe presque imperceptible comme quoi c'était d'accord. Mydria s'approcha de moi, pleine de gloire, son arc à la main, et, erreur de sa part, elle tourna ainsi le dos à Rod. Je lançai à mon adversaire le regard le plus soumis qui soit. Sans un bruit, sans un craquement, mon Allatis fit quelques pas en direction de l'ennemie. Soudainement, il fonça comme un fou, se cabra et mis un coup de sabot dans son dos, tandis que je me relevais de ma mare de sang, une douleur insupportable se faisant sentir au torse. Le tigre se rua sur moi et, comme j'avais prévu ce coup, je l'arrêtai avec mon épée et l'envoyai contre un arbre avec celle-ci. Je courus vers l'animal et lui mis l'arme sur la gorge, tandis que Rod avait désarmé et coincé Mydria sous ses lourdes pattes.

« Mourir ou gagner, mais jamais se rendre. », lâchais-je.

_________________

« Denn mit dir habe ich das Gefühl, dass wir heut' Nacht unsterblich sind. Ich weiß, es kann uns nichts geschehen, weil wir unsterblich sind, unsterblich sind... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cours-allemand.forumgratuit.be
Mydria
Chef des Trèfles ♣

avatarChef des Trèfles ♣

• Points de RP : 393
• Messages : 1379


MessageSujet: Re: Fight, Fight, Fight ! [ PV Mydria ]   Lun 12 Nov - 18:12

J'attendais sa réponse, mais je voyais qu'il réfléchissait, et même peut être parlait avec son Allatis, car ses yeux mouillés de larmes traduisaient qu'il se concentrait. A chaque respiration un bruit épouvantable se faisait entendre. Le sang perlait sur les poils de son torse lorsqu'il hurla de douleur. J'attendais, j'attendais, presque impatiente qu'enfin il avoue sa défaite et qu'on en finisse, car malgré mon avantage, mes jambes menaçaient de céder sous mon poids qu'elles ne pouvaient plus supporter. Mes blessures me faisaient aussi atrocement souffrir, et je peinais à tenir de bout, mais je tenais bon.

« C'est bon, je me rends. », cria-t-il enfin.

Je poussais un gros soupir de soulagement, tandis que la satisfaction m'envahissait. Entre temps, Pan s'était enlevé du ventre de mon ennemi, attendant non loin de lui tout de même, prêt à bondir en cas de contre-attaque. Puis une fois qu'il fut debout je m'approchais de lui alors qu'il m'adressait un regard empli de soumission. Les yeux brillants de gloire, je tournais le dos à l'étalon. C'est alors que Campino fixa quelques choses derrière mon dos. Le temps que je me retourne et comprenne, il était trop tard : L'animal se carbura pour me donner un grand coup dans la colonne vertébrale, me plaquant au sol. J'eus le temps de voir la scène en face. Le meneur donna un coup d'épée à Lorenzo, ce qui redoubla ma douleur lorsqu'il atterrit près d'un arbre. Je me mordis les lèvres, plus de colère et de rage que de douleur, tandis que le Pique placet la lame sur le cou du tigre.

« Mourir ou gagner, mais jamais se rendre. », lâcha-t-il.

J'avais l'impression de sentir la froideur de la lame de l'épée comme si elle était sur mon cou. Les sabots de l'Allatis de Campino me coupait presque le respiration. Je me forçais à inspirer lentement malgré la souffrance et la colère qui montait en moi. Puis, je cherchais un moyen de retourner la situation. Je lançais un regard désespéré vers Pan, qui m'en rendis un empli de détermination.

« Laisse moi faire. Tu bouges pas, gardes bien ton arc et prépares toi à tirer sur Scamp, vraiment tiré, pas juste le visé. », me dit-il.

« Oui j'ai compris, j'ai une idée. », répondis-je.

« Okay, moi je me débrouille pour m'en débarrasser, je saute sur ce poney, je lui more les meules et je suppose qu'il va se cabrer, tu roules avant qu'il te transforme en purée hein. »

« Merci, j'suis pas con ! »


Avec un signe de la tête entendue, il s'exécuta sur le champ. Feulant férocement, il griffa la jambe de l'ennemi avant de la lui morde de toutes ses forces. Une fois à demi plié, il le poussa légèrement avant de courir et de sauter sur le dos de l'Allatis et lui planter ses crocs dans les deux blessures que je lui avait infligé successivement. Il se cabra, comme prévu, et je roulais sur le sol tandis que ses sabots le faisait trembler. je sautais sur mes pieds, et me rendis compte trop tard du nombre incalculable de blessures que j'avais. Je grimaçais de douleur mais résistais, et d'un tir imprécis, lâchais ma flèche en plein dans l'épaule de Campino, avant de réarmé mon arc, visant cette fois-çi sa poitrine. Son coeur.

« Je suis bien d'accord avec toi. Mourir ou gagner. Dans ton cas je dirais mourir, parce qu'au cas où, même si je suis en mauvaise posture je tiens juste à t'informer : tu n'as pas tuer mes guerres - bon sauf un mais ça compte pas- et Kyndra et Mao ne seront pas inconscient éternellement, ne l'oublie pas hein, Scampi ! »

Je savais que l'appeler ainsi le faisait bouillir de rage, alors autant s'amuser à railler pendant qu'il en était encore temps.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Beau (:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-artisans-du-reve.forumactif.org/
Campino
Chef des Piques ♠

avatarChef des Piques ♠

• Points de RP : 348
• Messages : 1137


MessageSujet: Re: Fight, Fight, Fight ! [ PV Mydria ]   Dim 18 Nov - 15:41

« Je suis bien d'accord avec toi. Mourir ou gagner. Dans ton cas je dirais mourir, parce qu'au cas où, même si je suis en mauvaise posture je tiens juste à t'informer : tu n'as pas tuer mes guerres - bon sauf un mais ça compte pas- et Kyndra et Mao ne seront pas inconscient éternellement, ne l'oublie pas hein, Scampi ! »

J'entendais à peine sa voix. Je respirais avec peine, les longues griffures sur mon torse me faisant souffrir. Ma tête tournait, et j'avais l'impression que mes dernières forces s'en étaient allées. Quelle inconscience m'avait poussé à reculer, même d'un millimètre, lorsque le tigre avait feulé, presque rugi ? J'étais si stupide. Maintenant, que pouvais-je faire ? Retourner la situation avec un coup foireux en sachant très bien qu'elle se retournerait encore dans l'autre sens ? Chacun de nous trouvait le moyen de se sortir de ce pétrin, mais ce combat ne finirait jamais, il cela restait ainsi. Mais je refusais de capituler ou de raisonner Mydria en lui disant que si nous continuons comme ça, nous allons nous entre-tuer. Il n'en était pas moins vrai que c'était exact.

Alors que faire ? Railler encore, blesser encore ? Tuer encore, comme je l'avais fait avec son guerrier ? C'était la seule solution pour sortir de la vivant. Je ne voulais pas me rendre, mais je n'avais pas non plus l'intention de mourir. Sans savoir pourquoi, je souris, un sourire sur lequel on lisait un mélange de sadisme et de douleur.

« Depuis tout à l'heure, tu as l'air de dire que tu peux me tuer sans tes guerriers. Tu te contredis toi-même. N'es-tu donc pas capable de te débrouiller sans l'aide de ton Clan ? »

Mydria lâcha sa flèche, que j'esquivai avec une peine pathétique. Je marchai lentement vers le guerrier inconscient.

« Je n'ai pas tué tes guerriers ? Et qui m'en empêchera ? Toi ? »

Sur ces mots, je plantai mon épée dans la poitrine du jeune homme. Une certaine pitié s'emplit de moi, et je manquai de pleurer, mais le sadisme revint à la charge. Je n'aimais pas tuer. Mais j'étais obligé si je ne voulais pas finir en tas d'os, Mydria avait raison, ils n'allaient pas rester inconscients éternellement. Là, dans cette position, je savais que mon ennemie aurait le temps de me tirer une flèche dans la tête. Tout à l'heure, elle m'en avait déjà tiré une dans l'épaule, que j'avais retiré avec le peu de forces qu'il me restait.

Je jetai un coup d'oeil à Rod. Il me regardait curieusement; comme si il ne m'avait jamais vu tuer quelqu'un. Le temps semblait s'être arrêté. Tout le monde restait immobile, moi près du cadavre, Mydria en face à ma droite, dont le tigre était planté à côté. Rod, dont les blessures successives saignaient à flot, était derrière moi. Et là, un sentiment auquel je n'étais jamais confronté s'empara de moi : je ne savais pas quoi faire.

_________________

« Denn mit dir habe ich das Gefühl, dass wir heut' Nacht unsterblich sind. Ich weiß, es kann uns nichts geschehen, weil wir unsterblich sind, unsterblich sind... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cours-allemand.forumgratuit.be
Mydria
Chef des Trèfles ♣

avatarChef des Trèfles ♣

• Points de RP : 393
• Messages : 1379


MessageSujet: Re: Fight, Fight, Fight ! [ PV Mydria ]   Mer 21 Nov - 16:10

Au rugissement de Lorenzo, Campino fit un petit pas en arrière, qu'il sembla aussitôt regretter. Je savais pertinemment que j'avais raison, mais je me rendis aussi compte de mon erreur de le lui avoir fait remarquer. L'effet de surprise aurait été plus efficace, mais tant pis. J'attendais, sentant mes jambes trembler de fatigue en tentant difficilement de soutenir mon poids. Je peinais également à garder ma cible fixe dans les yeux. Le chef ennemi se mit enfin à parler :

« Depuis tout à l'heure, tu as l'air de dire que tu peux me tuer sans tes guerriers. Tu te contredis toi-même. N'es-tu donc pas capable de te débrouiller sans l'aide de ton Clan ? »

Sans attendre, je lâchais ma flèche. Elle le frôla tandis qu'il l'esquivait et ratterissait grossièrement un mètre plus loin. Ma flèche se ficha dans un tronc d'arbre alors que le meneur marchait lentement vers mon guerrier inconscient, Mao.

« Je n'ai pas tué tes guerriers ? Et qui m'en empêchera ? Toi ? »

J'ouvrais la bouche mais aucun son ne sortit lorsque je vis la lame de son épée s'enfoncer dans le ventre de mon espion. Les larmes me montèrent aux yeux, et je peinais à les refouler, mais une seule coula sur ma joue. Cette homme était vraiment sans pitié. La boule au ventre, je portais la main à mon carquois et me rendis compte qu'il contenait seulement deux flèches. Suffisant pour une tireuse de mon niveau, amis insuffisant pour une tireuse de mon niveau dans cet état. Il fallait que je récupère celle planter dans le tronc.

La douleur m'embrumait les pensées, ainsi que la tristesse. Si il osait toucher à un cheveu de Kyndra, je... Je le tue. Mais un chef en tuer un autre risquerait de déclencher une guerre au pire moment, alors que nous devions nous unir contre les Jokers. Il fallait que je l'en empêche. Deux de mes guerriers étaient morts, nous risquions d'être les deux prochains sur la liste. Je bandais de nouveau ma flèche alors qu'il me regardait. Il était à cours d'idées, évidemment. Parfait. J'avais tout le temps. Je respirais, calmais mon coeur, jusqu'à avoir mon angle de tir : le bas du ventre, autrement dit les hanche. Je savais qu'il l'esquiverai, mais mon plan s'assemblait. Alors que je lâchais ma flèche et qu'il sautait, au dernier moment, je donnais un petit mouvement du poignet et la pointe de la flèche se ficha dans sa rotule.

« Ca fait mal hein ? J'ai l'avantage ne le nie pas, et avoir tué un de mes guerriers n'était pas du tout la bonne solution. »

Je fis signe à Pan, qui fit un bon magistrale pour atterrir sur le ventre de Campino et le faire basculer de nouveau. Le choc résonna au moment de l'impact. Il n'avait plus la possibilité d'enlever la flèche, et alors que son étalon faisait un pas, je me plantais devant lui, la main sur mon arc, lui faisant comprendre qu'il ne pouvait même pas y penser. Lorenzo griffa le ventre du Pique sur tout son long, déchiquetant ce qui restait de son t-shirt.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Beau (:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-artisans-du-reve.forumactif.org/
Campino
Chef des Piques ♠

avatarChef des Piques ♠

• Points de RP : 348
• Messages : 1137


MessageSujet: Re: Fight, Fight, Fight ! [ PV Mydria ]   Ven 23 Nov - 15:38

Mon hésitation donna l'avantage à Mydria. Sans se presser, elle visa le bas de mon ventre. On pouvait dire que j'avais le temps de l'esquiver moi aussi. Le bruit de la flèche tirée me força à me mettre sur le côté alors que je savais exactement ce qui allait se passer. La flèche, calculée, se ficha dans le bas de mon genou. J'étouffai un cri de douleur pour ne pas montrer ma faiblesse. Je voulus m'effondrer, mais l'Allatis de mon ennemie le fit à ma place. Sans même que j'aie eu le temps de me bouger, je sentis mon corps entrer en contact avec le sol dur. Je n'arrivais pas à enlever la flèche et je ne pouvais pas voir Rod. La douleur était trop forte, et les griffes du tigre se plantèrent de nouveau dans mes blessures déjà profondes.

Si Rod n'agissais pas rapidement... Je mourrais. J'était tellement résigné que je ne criais pas, mais je n'avais pas non plus assez de concentration pour parler à mon étalon par télépathie. La souffrance était trop forte pour faire n'importe quel geste. Au-dessus de cette souffrance, je perçus un autre sentiment, plus fort, plus décidé. La haine. Ce sentiment arrivait seulement maintenant, là, en ce moment, alors que j'étais presque en train d'être tué par un animal assoiffé de sang. La haine me poussait à tuer encore, et surtout, à me sortir de là au plus vite. Je ne pouvais pas perdre espoir, même si j'aurais plutôt du. Même les paroles de mon ennemie de m'affectèrent pas.

« Ca fait mal hein ? J'ai l'avantage ne le nie pas, et avoir tué un de mes guerriers n'était pas du tout la bonne solution. »

Je commençai à crier pour faire diversion. Mon plan était tout prêt. Faire croire à la chef des Trèfles qu'elle avait gagné. Je refusais d'admettre qu'elle était moins blessée que moi. Tout en criant à en faire fuir tout le gibier de la forêt, un cri de souffrance incessant qui brisait les tympans, je saisis ma dague, ma dernière dague, qui était restée dans ma ceinture. Là, mon bras agit tout seul, il fit tout pour faire cesser ce que j'étais en train d'endurer. Je plantai le petit couteau sur le dos du félin et lui fis un entaille profonde sur tout le corps, tandis qu'il rugissait et que son étreinte devenait plus faible. Je plantais ma dague n'importe où et continuait le trait de sang, je voulais blesser pour être à force égale. Je finis par avoir assez de force pour pousser le tigre blessé de mon corps et me relever, puis enlever la flèche fichée dans ma rotule en toute hâte.

Ma tête tourna, et ma vue devint noire. J'allais m'évanouir. J'entendis un bruit de galop puis un autre bruit sourd. Rod m'avait rattrapé pour que je reste conscient. J'ouvris les yeux, et le contact de mon étalon me fit un bien fou. Sans réfléchir, je grimpai sur son dos avec une horrible difficulté, et, alors qu'il partait dans un galop rendu peu rapide par ses blessures, je me baissais pour rattraper mon épée. J'eus à peine le temps de voir Mydria devant moi, et je lui donnai un coup d'épée avec le manche dur dans la tête. Rod se cabra, et comme j'avais l'habitude, je n'eus aucune peine à rester sur son dos. Il claqua de nouveau son sabot dans le dos de l'ennemie. Elle tomba, et mon étalon appuya sa jambe sur sa poitrine pour lui rendre la respiration difficile.

- J'ai l'impression que je vais crever, pas toi ? Mais au moins, on est quittes comme ça ! C'est pas moi qui vais te proposer d'arrêter ce cirque, parce-que ça servira à rien, même si je devrais... Mais j'aurais l'air trop con en plus ! Ho punaise, j'ai trop envie d'une bière là ! Et je crève de faim en plus. En plus, ton tigre a pété mon tee-shirt, et c'est vraiment pas gentil, même si je m'en fous pas mal, mais bon !

Mon regard devint rêveur, oui, j'avais trop envie d'une bière. Et je savais pas pourquoi je parlais comme ça. Peut-être parce que quand on se sent mal, on devient con. Et puis, j'avais plus d'hostilités à dire, et je m'en foutais, du moment que je restais en vie sans me rendre. J'étais trop con, vraiment ! Je perçus même un léger gloussement de la part de Rod qui n'avait plus ri depuis des heures, tout comme moi. Je souris moi aussi, alors que je crevais de mal partout.

_________________

« Denn mit dir habe ich das Gefühl, dass wir heut' Nacht unsterblich sind. Ich weiß, es kann uns nichts geschehen, weil wir unsterblich sind, unsterblich sind... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cours-allemand.forumgratuit.be
Mydria
Chef des Trèfles ♣

avatarChef des Trèfles ♣

• Points de RP : 393
• Messages : 1379


MessageSujet: Re: Fight, Fight, Fight ! [ PV Mydria ]   Ven 23 Nov - 18:17

J'eus à peine le temps de finir ma phrase que Campino poussa un grand cri de souffrance, à en faire fuir tout le gibier de la forêt. Je serrais les dents pour ne pas lui envoyer un coup de pieds dans les couilles. Le tuer. Ce n'était pas l'envie qui me manquait. Elle s'amplifia d'autant plus lorsqu'il sortit rapidement de sa ceinture une petite dague. Je n'eus pas le temps de réagir qu'il fit des gestes en tous sens, et finit par planter la lame dans le dos de Lorenzo. Ce dernier poussa un rugissement perçant et je me pliais en deux de douleur tant elle était forte. Elle était si dur à supporter que ma vue se troubla et je manquais de m'évanouir lorsque mon Allatis s'écroula sur le sol alors que le Pique le poussait du peu de forces qu'il lui restait. Alors que le meneur tentait de se relever, je vis son regard devenir vide, et ses pieds s'emmêler pour se mettre à basculer. Un bruit sourd retentit puis l'étalon apparut dans mon champ de vision restreint pour retenir son humain qui grimpa avec mainte difficulté sur son dos. Je n'eus même pas le temps de bander mon arc ou de réagir de quelque façon que ce soit qu'il courait déjà vers moi, et me donna un coup de sabot dans le dos, comme précédemment. j'eus la réparation coupée pendant quelques secondes et je vis ma vie « défiler ». Je crus réellement que j'allais mourir tant la douleur était insoutenable et de plus, Pan était trop loin de moi, la séparation était trop forte. Il devait se rapprocher ou nos âmes se détacheraient à jamais... Je n'avais pas la force de lui parler et Campino prit de tout manière la parole :

« J'ai l'impression que je vais crever, pas toi ? Mais au moins, on est quittes comme ça ! C'est pas moi qui vais te proposer d'arrêter ce cirque, parce-que ça servira à rien, même si je devrais... Mais j'aurais l'air trop con en plus ! Ho punaise, j'ai trop envie d'une bière là ! Et je crève de faim en plus. En plus, ton tigre a pété mon tee-shirt, et c'est vraiment pas gentil, même si je m'en fous pas mal, mais bon ! »

J'eus tout de même la force de lever les yeux au ciel. Malgré toutes les blessures que nous lui avions infligée, il trouvait encore le moyen de se moquer ou de dire des conneries. Je soupirais sans réfléchir à garder le peu d'air qu'il me restait. Il ne comprenait pas que si nous nous tuions mutuellement, nous déclencherions forcément cette guerre qui ne se déclenchera que par la disparition ou le mort de quelqu'un. Et ce quelqu'un pourrait bien être moi... Ou nous. Du coin de l'oreille, un feulement résonna. Campino, du haut de son destrier, ne sembla pas remarquer Lorenzo qui se trainait désespérément derrière son cheval. Je tentais de lui transmettre le peu de forces qu'il me restait et je sentis la douleur s'accentuer encore. Je devinais qu'il se levait ou du moins essayait. Je tournais discrètement les yeux et repérais l'épée de Mao à quelques mètres seulement de moi. Je devais pouvoir l'atteindre. Alors que je tournais la tête pour mieux voir, je sentis la souffrance, car avant que l'étalon me plaque au sol, le Pique m'avait assommé à l'aide du manche de son épée. Soudain, sans m'y attendre vraiment, un hennissement retentit et l'étreinte de desserra jusqu'à s'enlever. Il avait réussi !! L'Allatis s'était cabré !! Sans hésiter je roulais sur le côté, et malgré moi, tendais le bras vers l'arme qui pourrait me sauver la vie malgré l'avantage considérable de mon ennemi. En me levant tant bien que mal, je vis Pan, les crocs fermement plantés dans l'arrière-train du cheval, pas près de lâcher prise. Le sang coulait de son entaille qui lui longeait l'échine. Je marchais le plus lentement possible pour ne pas m'écrouler vers le chef, l'épée le visant. Je fis un signe à mon tigre, qui serra encore. L'équidé se cabra de nouveau, mais dès que les pattes arrières de Lorenzo touchèrent le sol, il griffa celle de l'Allatis, et Campino lâcha prise. Je courus cette fois, et mis un pied le ventre de mon adversaire, l'épée sous la gorge. Pan lâcha prise, et tint en respect le cheval.

« Effectivement, j'ai l'impression de mourir, et j'ai eu l'impression de mourir plus d'une fois. Mais dois-je te rappeler que si l'un de nous meurt, une guerre se déclenchera. Et si ce n'est pas nous qui devons disparaitre, quelqu'un le sera bien un jour, et là nous devrons oublier nos différents et nous allier, pas nous entre-tuer !! Merde réfléchis, oublie un peu ton honneur !! »

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Beau (:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-artisans-du-reve.forumactif.org/
Campino
Chef des Piques ♠

avatarChef des Piques ♠

• Points de RP : 348
• Messages : 1137


MessageSujet: Re: Fight, Fight, Fight ! [ PV Mydria ]   Sam 24 Nov - 15:07

Je savais très bien que le tigre de Mydria ne resterait pas immobile. Je n'étais pas si stupide que j'en avais l'air. Simplement, je n'avais pas le courage de descendre de mon cheval, j'étais bien trop fatigué. Et je savais que je ne saurais pas garder l'animal en respect, que Mydria contre-attaquerait, que la situation se retournerait de nouveau. Je savais tout cela. J'étais impuissant contre la futilité de mes actes, et même de celles de mon ennemie. Pour moi, tout entraînerait la mort, et j'aais beau essayer de tout faire pour éviter de croiser son chemin, c'était inévitable. J'étais trop blessé, trop fatigué pour supporter de nouveau une blessure béante, un choc trop dur, un coup dans l'entre-jambe.

J'attendis le moment. Un grand silence s'installa entre nous. J'écoutais le vent, en accrochant mes mains moites à la crinière de Rod, en attendant qu'il se cabre. Il attendait lui aussi. J'entendis le félin feuler, je sentis qu'il se levait. Mydria faiblissait, donc lui donnait le peu de forces qu'il lui restait. Pourquoi ne me suis-je pas retourné ? J'aurais pu, et envoyer l'épée dans la gorge de l'Allatis adverse pour le tuer et en finir avec mon ennemie. Mais cela ne ferait qu'enclencher une guerre. Et pour tout dire, j'en avais un peu marre. Je voulais que ça en finisse, et si je devais mourir, que ça soit le plus rapidement possible.

Rodrigo se cabra, et je peinais à tenir, de plus que je pouvais ressentir sa souffrance à l'intérieur de moi. C'était insupportable, mais je l'avais prévu. Je vis vaguement Mydria rouler sur le côté, avant d'attraper une arme. Je voulais descendre de mon Allatis pour apaiser un peu sa douleur en enlevant mon poids, mais c'était impossible tant il bougeait. Je ne savais qu'attraper son cou pour tenir le plus longtemps possible. Mais ce fut peine perdue lorsque mon cheval, contre toute attente, bascula sur le côté. Je connaissais ce geste : il avait la jambe blessée. Je basculai avec lui et entrai en contact de nouveau avec le sol dur. La me vint l'idée que je ne pourrais plus jamais me relever. Ma vie prendrait fin ici, maintenant.

Ce fut confirmé lorsque je sentis le froid d'une lame sur ma gorge, et vis vaguement la silhouette courbée de mon ennemie, qui peinait à tenir debout. Ma vue était floue, j'avais perdu trop de sang. Mais je m'inquiétais surtout pour Rod. Il avait été mordu à la croupe par le tigre blessé lui aussi, puis avait eu sa jambe griffée. C'était malheureux à dire, mais le fait de pouvoir monter mon Allatis ne serait plus un avantage pour moi, étant donné que je ne le montais pas lorsqu'il était blessé. Et maintenant, je gisais à terre, comme une victime, comme une proie que l'on traque. Je n'avais aucun espoir de riposter, car Rod et moi pouvions faire n'importe-quoi, la situation se retournerait éternellement jusqu'à la mort de l'un d'entre nous, ou de nous deux. Et la guerre entre les Trèfles et les Piques se déclencherait. Mais que dire ? Que faire ?
Des milliers de questions fusaient en moi alors que j'entendis la voix cassée de Mydria, que j'écoutai à peine.


« Effectivement, j'ai l'impression de mourir, et j'ai eu l'impression de mourir plus d'une fois. Mais dois-je te rappeler que si l'un de nous meurt, une guerre se déclenchera. Et si ce n'est pas nous qui devons disparaitre, quelqu'un le sera bien un jour, et là nous devrons oublier nos différents et nous allier, pas nous entre-tuer !! Merde réfléchis, oublie un peu ton honneur !! »

Un petit rire sarcastique qu'on entendit à peine monta en moi. Je fis un sourire dépourvu de sadisme, un sourire résigné.

- « Et tu me dis ça en m'appuyant une épée sur la gorge ? Il ne faut pas s'entre-tuer, mais si je bouge, si je fais un geste, je crève comme un porc avec la tête en moins. Mais je me sens obligé de dire que tu as raison. Les Jokers préparent une invasion, et ils sont plus nombreux que 4 Castes réunies. Si les Piques et les Trèfles sont en guerre, on peut êtres surs que tout le monde crève. »

Sur ces mots, je lâchai mon épée et la poussai loin de moi. Je vis Rod écarquiller les yeux et me lancer un regard accusateur, mais je lui en rendis un indiquant de me faire confiance.

- « Une alliance commence par la confiance. Dans ma position là, j'ai pas une folle envie de te faire confiance mais on va dire que je suis obligé ! Laisse-moi me relever. De toute façon, je suis désarmé ! »

_________________

« Denn mit dir habe ich das Gefühl, dass wir heut' Nacht unsterblich sind. Ich weiß, es kann uns nichts geschehen, weil wir unsterblich sind, unsterblich sind... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cours-allemand.forumgratuit.be
Mydria
Chef des Trèfles ♣

avatarChef des Trèfles ♣

• Points de RP : 393
• Messages : 1379


MessageSujet: Re: Fight, Fight, Fight ! [ PV Mydria ]   Dim 25 Nov - 12:55

Les cordes vocales de Campino vibrèrent légèrement pour laisser sortir un petit rire sarcastique accompagné d'un sourire résigné. Il lâcha d'une voix roque :

« Et tu me dis ça en m'appuyant une épée sur la gorge ? Il ne faut pas s'entre-tuer, mais si je bouge, si je fais un geste, je crève comme un porc avec la tête en moins. Mais je me sens obligé de dire que tu as raison. Les Jokers préparent une invasion, et ils sont plus nombreux que 4 Castes réunies. Si les Piques et les Trèfles sont en guerre, on peut êtres surs que tout le monde crève. »

À ces mots, il envoya son épée au loin à l'aide de son pied. J'écarquillai les yeux devant l'abandon presque total de mon ennemi, mais restait à voir sa réponse orale, car je ne lui faisait pas confiance, malgré que je sois en position de force. Le sang sur le visage de mon adversaire avait coagulé, mais j'imaginais que je ne devais pas être bien différente.

« Une alliance commence par la confiance. Dans ma position là, j'ai pas une folle envie de te faire confiance mais on va dire que je suis obligé ! Laisse-moi me relever. De toute façon, je suis désarmé ! »

Je dus reconnaître qu'il n'avait pas tort, c'est vrai. Mais je m'imaginais encore un de ses plans tordus pour m'achever, mais je n'avais pas d'autre choix que de l'écouter et de faire ce qu'il disait sinon ce combat ne finirait jamais et nous mourrions tous deux à force de perdre autant de sang. Le sable autrefois jaune pâle était devenu rouge vif de toute part. Non sans une certaine grimace, j'enlevais l'épée de sa gorge et la rangeais dans son fourreau à ma ceinture malgré qu'elle ne m'appartienne pas : Mieux valait être prudent.

« Voilà, c'est fait. Et maintenant ? Tu crois que nous pouvons partir chacun de notre côté, comme si de rien n'était alors que tu viens de tuer deux de mes guerriers et assommer ma lieutenante..? Cela ne se finira pas comme ça mais je n'ai plus la force de me battre aujourd'hui, mais je peux te jurer que tu paieras tes gestes de quelque façon que ce soit. A toi de faire le premier pas. Dégage. »

Chaque parole, chaque mot m'essoufflait, et menaçait de me faire perdre connaissance. Un voile vint se déposer sur mes yeux, mais je secouai la tête pour le faire disparaître et fixer intensément Campino alors que Pan ne quittait pas du regard son Allatis

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Beau (:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-artisans-du-reve.forumactif.org/
Campino
Chef des Piques ♠

avatarChef des Piques ♠

• Points de RP : 348
• Messages : 1137


MessageSujet: Re: Fight, Fight, Fight ! [ PV Mydria ]   Dim 10 Fév - 13:10

Je sentis la lame se dégager de ma nuque meurtrie. Je fermai les yeux. Peut-être allais-je mourir ici, pourtant à la fin. C'était fini, fini pour le moment, ce combat était terminé. Me vidant de mon sang par terre, j'en prenais conscience. J'entendis les pas de mon Allatis marchant vers moi. Je ne pouvais pas le voir. Mes yeux refusaient de s'ouvrir. C'est alors que je sentis son souffle chaud me caresser la joue, son museau doux entrer en contact avec ma peau. Il ne me parla pas pas télépathie. Je le connaissais, il préférait les actes aux paroles. L'étalon exerça une légère pression avec sa tête sur mon corps immobile. J'essayais de nouveau d'ouvrir les yeux, sans succès. Un vent glacé me gerçait les lèvres et je sentais chaque membre geler lentement. Trempé par la transpiration, le froid n'en était que plus insupportable. Mes mains devenait immobiles. Je tentai de bouger un doigt, sans succès.

Mon Allatis m'interpella finalement par pensée. « Crève pas, mec. » Je ne pus m'empêcher de sourire. Mourir n'était pas mon intention, mais ce n'était pas comme si j'avais le choix. J'en avais même oublié mon ennemie, qui devait demeurer là devant moi. Je pouvais entendre sa respiration difficile, mais j'avais l'impression d'être seul. Mes ongles accrochèrent le sol, et je parvins à bouger mes mains. Je bandai mes muscles, et essayais de reprendre une respiration normale. Mon sourire ne s'effaçait pas. J'admirais le calme qui régnait, et les oiseaux qui s'étaient remis à chanter après le carnage qui les avait fait taire. Je finis par ouvrir un oeil difficilement. Puis l'autre. J'aperçus vaguement la tête brûlée de Rodrigo, devant la silhouette floue de Mydria. Je tendis une main tremblante pour caresser le museau de mon Allatis, et, délicatement, je poussai sa tête pour apercevoir mon ennemie.

« Voilà, c'est fait. Et maintenant ? Tu crois que nous pouvons partir chacun de notre côté, comme si de rien n'était alors que tu viens de tuer deux de mes guerriers et assommer ma lieutenante..? Cela ne se finira pas comme ça mais je n'ai plus la force de me battre aujourd'hui, mais je peux te jurer que tu paieras tes gestes de quelque façon que ce soit. A toi de faire le premier pas. Dégage. »

Ses paroles résonnèrent en moi, incompréhensibles. Je les entendais à peine. J'avais compris le message malgré cela, et j'étais entièrement d'accord avec elle. Cela ne se finirait pas comme cela. Ce n'était pas mon intention. Toujours à terre, je me mis à parler d'une voix neutre.

« On finit toujours par payer chacun de nos actes, même 90 ans après les avoir commis. C'est le cas pour tout le monde, Mydria. Je paierai mes gestes, mais tu paieras les tiens, tout autant que tes paroles. Je n'ai pas oublié ce que tu as décrété à propos de Aalis.. Et ce n'est pas mon intention de l'oublier. Je pense qu'on pourra voir ça après la guerre contre les Jokers, si je suis encore de ce monde... En attendant, je n'ai pas très envie de me lever. Et je pense que Rod n'a pas envie de galoper. Je ne bougerai pas avant d'en avoir la force... »

Je regardais le ciel, noir comme l'ébène, tapissé d'étoiles. Mon regard se perdit dans l'une d'elle. En parlant d'Aalis, je pensais l'avoir reconnue parmi ces milliards d'astres.

_________________

« Denn mit dir habe ich das Gefühl, dass wir heut' Nacht unsterblich sind. Ich weiß, es kann uns nichts geschehen, weil wir unsterblich sind, unsterblich sind... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cours-allemand.forumgratuit.be
Mydria
Chef des Trèfles ♣

avatarChef des Trèfles ♣

• Points de RP : 393
• Messages : 1379


MessageSujet: Re: Fight, Fight, Fight ! [ PV Mydria ]   Sam 23 Fév - 15:17

« On finit toujours par payer chacun de nos actes, même 90 ans après les avoir commis. C'est le cas pour tout le monde, Mydria. Je paierai mes gestes, mais tu paieras les tiens, tout autant que tes paroles. Je n'ai pas oublié ce que tu as décrété à propos de Aalis.. Et ce n'est pas mon intention de l'oublier. Je pense qu'on pourra voir ça après la guerre contre les Jokers, si je suis encore de ce monde... En attendant, je n'ai pas très envie de me lever. Et je pense que Rod n'a pas envie de galoper. Je ne bougerai pas avant d'en avoir la force... »

À ces mots, je soupirai et levai les yeux au ciel. Des phrases, rien qu'un ramassis de mots qui ne nous aideraient pas à gagner cette guerre. Je paierais peut-être, mais j'étais prête à assumer. Levant la tête, je remarquais que la nuit était tombée et que la lune était déjà haute dans le ciel. Cela ne devait pas être loin de onze heures ou minuit... Je ne pouvais pas le laisser ici ! Surtout avec son Allatis, mais. Je lui dis d'une voix neutre.

« Excuse moi, mais je vais te demander gentiment de partir, force ou pas. Tu es sur mon territoire, et estime toi heureux que je te laisse la vie. Je te demanderai au moins d'aller jusqu'à la frontière, après, va crever où bon te semble. »

Sans attendre une quelconque réponse de sa part, je m'approchais de lui, les mains bien en vue pour lui prouver que je n'attaquerais pas, et, non sans efforts, lui tendis la main. Après une longue hésitation, il l'attrapa et je l'aidais à se relever. Je me demandai si il montrais sur son cheval, mais j'en doutais, car il était en piteux état et boitait. Une fois sur ses jambes, je le lâchais et reculais. Levant le menton, je le questionnais.

« Tu te sens d'aplomb pour te tirer tout seul ? Sinon ne t'en fais pas, je ne me gênerais pas pour t'accompagner. »

Sans hésiter cette fois, il fit un geste négatif de la tête. Tant qu'il ne s'écroulait pas en chemin toujours sur mon territoire, c'était son problème, il n'avait qu'à faire comme bon lui semblait. Je n'avais aucune confiance en lui, mais je savais que tout comme moi il ne rêvait que d'une chose, rentrer sous sa tente, et non tenter une attaque contre mon clan, c'est pourquoi je le regardais s'éloigner seul avec son étalon, jusqu'à ce qu'ils disparaissent derrière les arbres, un bout de colère submergeant au fond de moi. Je n'avais pas perdu, mais pas gagné.

[ C'est bon, on a finit ? Smile]

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Beau (:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-artisans-du-reve.forumactif.org/
Campino
Chef des Piques ♠

avatarChef des Piques ♠

• Points de RP : 348
• Messages : 1137


MessageSujet: Re: Fight, Fight, Fight ! [ PV Mydria ]   Sam 23 Fév - 15:30

Super *-* Oui on a fini x)

_________________

« Denn mit dir habe ich das Gefühl, dass wir heut' Nacht unsterblich sind. Ich weiß, es kann uns nichts geschehen, weil wir unsterblich sind, unsterblich sind... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cours-allemand.forumgratuit.be
Orest
Voleur en chef des Jokers •

avatarVoleur en chef des Jokers •

• Points de RP : 73
• Messages : 382


MessageSujet: Re: Fight, Fight, Fight ! [ PV Mydria ]   Sam 23 Fév - 15:38

Je lock :p

_________________


Peu Importe le Passé
Seul le Présent Compte


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lifediscussion-fow.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Fight, Fight, Fight ! [ PV Mydria ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fight, Fight, Fight ! [ PV Mydria ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Jamaica struggles to fight crime
» Bite fight...
» Davy Back Fight !
» Dino Fight
» isveig Ϫ and the only solution was to stand and fight.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Artisans du Rêve ::  :: TERRES LIBRES --